Édito : Les bonheurs de Sophie

© Lea Crespi
© Lea Crespi
A-  |  A+
Accès au contenu enrichi :Vidéo
Voici un titre qui m’irait bien si je devais raconter mes pérégrinations alsaciennes sous la bannière d’Echappées Belles, l’émission que je présente depuis plus de 8 ans pour France 5.

La 9e saison de cette série enchanteresse m’a fait découvrir un univers… familier dirais-je, tant l’aventure vécue entre cathédrale de Strasbourg et Royal Palace en passant par nombre de rencontres merveilleuses m’a semblé le reflet d’un univers chaleureux que je connaissais déjà.
J’ai fait du vélo à travers le vignoble et dans de vieilles ruelles pavées, j’ai escaladé des tourelles vertigineuses pour toucher du doigt l’horizon vosgien, navigué entre le Rhin majestueux et les ravissants canaux de la Petite Venise colmarienne, j’ai suivi le vol gracieux des cigognes au-dessus des toits de tuile vernissée, j’ai plongé dans le ventre de caves prestigieuses où l’on m’a fait humer des nectars fabuleux. J’ai vu tant de choses et vécu tant de moments exceptionnels que leur description demanderait infiniment plus que l’espace dédié à un éditorial.
Pour faire simple, je dirai que je fus charmée par la simplicité de l’accueil alsacien. Hommes, femmes et enfants étaient au rendez-vous partout où je me trouvais. Ils sont venus tout simplement à ma rencontre parce qu’il fallait être là pour un moment de partage, pour raconter leur région et se raconter. Ils m’ont révélé une Alsace tout en nuances et en contrastes assumés, fière et fidèle à ses traditions, à son dialecte, à son patrimoine, en prise directe sur la modernité, impliquée dans la marche du monde. Les Alsaciens passent avec aisance d’un de ces registres à l’autre et les adeptes de graff urbain ou les artistes qui surfent, sur la place Kléber, entre hip hop et art martial chorégraphique ne sont pas dépaysés en se retrouvant dans une stub où règne les soirs d’hiver la douce chaleur d’un poêle en faïence.
Aujourd’hui, je me dis que je repartirais bien de l’autre côté de la ligne bleue pour une escapade estivale sur la Route des vins. Je marcherai beaucoup et ferai halte longtemps à de belles étapes pour de nouvelles rencontres mais aussi pour approfondir ma connaissance de ses vins inimitables. Modérément, certes, mais cette fois en exploratrice initiée et avertie.
Je vous souhaite un bel été sur les sentiers ensoleillés de ce pays de cocagne.

Pour suivre les pérégrinations de Sophie en France :
« Les Carnets de Sophie » publiés dans la collection Les Guides du Chêne, 2014.



Vidéo